Prix ambition de croissance Sabine d'Isanto

Une passion pour l’entreprenariat et les réseaux : clé de croissance

60 000 € la 1ère année, 130 000 la 2ème, 180 000 la 3ème : les chiffres parlent d’eux-mêmes, l’entreprise de Sabine d’Isanto est en pleine croissance ! Sa recette ? Une activité essentielle : le courtage en crédits, complétée par de la formation et de l’accompagnement de créateurs d’entreprise ou de professionnels établis. Les secrets de sa croissance : Sabine est passionnée par l’entreprenariat, l’animation d’équipe, l’accompagnement des projets de ses clients. Tout en étant engagée dans des associations, des réseaux et des projets ; toujours prête à conseiller et à entraîner des entrepreneurs dans sa dynamique de succès pour mieux la partager.
Une porteuse du « Prix croissance » à suivre…

Comment expliquer la croissance de votre entreprise ?
Après 15 ans de salariat dans le secteur bancaire, j’ai créé une société de courtage en crédits afin que mon expertise m’assure un revenu suffisant et me permette de faire ce qui m’anime vraiment : m’engager auprès d’associations dynamiques et soutenir des projets dont je partage les valeurs. J’ai beaucoup investi dans les réseaux, dont Action’elles, dès la création de ma société. Comme mon chiffre d’affaires a très vite progressé, j’ai pu proposer des rendez-vous « expertise » et des ateliers gratuits, aider des adhérentes à monter en compétences et j’ai créé un groupe BtoB pour développer ensemble du business. Je suis également membre d’autres réseaux, dont le BNI qui m’apporte un chiffre d’affaires conséquent.

Qui vous a incité à participer au Challenge et qu’avez-vous retenu de cette expérience ?
Cécile Barry, qui connaissait ma progression, m’a incité à me présenter. Sans elle, je ne l’aurai pas fait car je ne suis pas du tout « trophée » et je courais après le temps. Je ne pensais d’ailleurs pas du tout gagner. Grâce à ce prix, j’ai vraiment pris conscience de la croissance rapide de mon entreprise.

Comment comptez-vous poursuivre sur cette lancée ?
Je ne peux plus continuer seule mais j’ai fait le choix de ne pas recruter de salariés pour garder une grande liberté d’organisation. Je veux pouvoir décompresser régulièrement en étant ailleurs. Je travaille donc avec une indépendante.
Pour faire progresser mon chiffre d’affaires, je m’appuie sur des apporteurs d’affaires. Mon objectif 2016 – 2017 est de développer un réseau d’agents que je rémunère bien au dessus des normes en vigueur dans la profession. Pourquoi ? Ce sont mes valeurs. Je gagne très bien ma vie et j’ai envie de partager le gâteau !


Propos recueillis par Isabelle Leprévots, conception rédaction, juillet 2016