Prix coup de cœur du public Marie Planchon

Jouer avec l'orthographe, projet gagnant

 
 

Marie Planchon aime jouer et gagner. Quand sa mère Gisèle lance Orthogagne, pour réapprendre l’orthographe à des adultes en s’amusant, c’est Marie qui crée les jeux. Et quand Gisèle souhaite développer son entreprise en France, Marie prend le pari de le lancer en Rhône-Alpes en mai 2014. Connaissant les règles, elle sait que le sujet est « délicat » et la communication essentielle. Alors, à peine inscrite à Action’elles, Marie repère le challenge Ambition’elles comme un atout forcement gagnant. Une carte maitresse qu’elle se félicite aujourd’hui d’avoir abattue !

Pourquoi avoir candidaté au Challenge Ambition’elles ?
Dès mon adhésion à Action’elles en septembre 2015, j’avais prévu d’y participer et préparé mon dossier car pour pouvoir développer Orthogagne, il faut communiquer ouvertement, expliquer qu’il n’y a pas de honte et ainsi désacraliser les fautes d’orthographe dans les écrits professionnels. Alors que tout fonctionne sur l’écrit, les adultes ont du mal à avouer qu’ils manquent de bases en orthographe et à se former pour y remédier. Le Challenge permettait d’en parler, de nous faire connaitre, d’amplifier le bouche-à-oreille fait par des premiers stagiaires, enthousiasmés par nos méthodes ludiques et pragmatiques. Je me suis donc lancée et ça a été un grand plaisir pour moi de remporter le prix « coup de cœur du public ».

Que vous a apporté ce prix et Action’elles ?
C’est une victoire personnelle car j’ai démarré cette activité à temps partiel et au pire moment. Début 2015, les entreprises ont en effet gelé leur budget formation à la suite de la suppression du Droit individuel Formation (DIF), en attendant la mise en place du Compte personnel de formation (CPF). Résultat : je n’ai eu aucun contrat. Mes consœurs d’Action’elles m’ont aidée à continuer le projet, à garder confiance, notamment via des conseils de prospection. Aujourd’hui, je suis rassurée sur ma capacité à trouver des clients et à les former et, grâce à ce challenge, sur l’adhésion du public à notre projet. Merci à tous ceux qui ont voté pour nous. C’est une vraie joie d’avoir obtenu ce prix « coup de cœur ». C’est cette reconnaissance dont j’ai besoin. Nous avons eu beaucoup de témoignages sur les réseaux sociaux de convaincus qu’il faut faire quelque chose. Ca montre qu’on peut mobiliser sur ce sujet, ça confirme que le besoin est réel. Avoir un prix légitime le projet auquel on croit, apporte de la force, de l’envie de continuer. Ca crée une dynamique porteuse d’espoir !

Et aujourd’hui, quels sont vos prochains challenges ?
D’abord pérenniser les liens avec mes premiers clients et préparer des salariés ou des demandeurs d’emploi à la certification « Voltaire », qui valide un niveau d’orthographe. Je compte ensuite, après des années de salariat dans la sécurité informatique et la naissance de mon deuxième enfant, devenir entrepreneuse à plein temps pour diversifier l’activité sur d’autres thèmes que l’orthographe. Les entreprises nous demandent des supports pédagogiques ludiques sur mesure car tout prouve que l’apprentissage par le jeu est plus efficace et plus durable. De belles perspectives s’ouvrent à nous.

Propos recueillis par Isabelle Leprévots, conception rédaction, janvier 2017 (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Pour en savoir plus :
www.orthogagne.com