Laurence Sourisseau, l’Établisienne

Gagner en confiance ! L’Établisienne, contraction des mots »établi » et »parisienne », est un lieu unique… à Paris. Un lieu pour rénover, créer, personnaliser, fabriquer des meubles ou des objets… imaginé par Laurence Sourisseau en 2009. Ouvert en juin 2011 dans un ancien atelier de plombiers-couvreurs, c’est un lieu avec une âme, idéal pour mener toutes sortes d’activités : atelier, boutique, id-thèque, récup’ere… Si Laurence a aperçu Action’elles au Salon des Entrepreneurs de Paris, c’est à un stand à l’Hôtel de Ville, lors de la journée de la femme, qu’elle a rencontré Cécile Barry, la présidente nationale de l’association, et a décidé d’adhérer. «Pour ne pas rester toute seule avec mes idées et de peur de »péter les plombs » faire partie d’un groupe de femmes m’a semblé plus facile dans un premier temps».

Candidater pour communiquer sur l’Établisienne
«À peine un an après avoir ouvert l’Établisienne, j’ai besoin de reconnaissance, de faire parler de moi, de communiquer sur le lieu, pour que les différentes activités fonctionnent. J’ai donc choisi de candidater au Challenge Ambition’elles, dans la catégorie Ambition de Croissance. Remplir le dossier a été facile, même si j’ai du mal à rédiger, car tout était prêt. Mon projet était déjà écrit, j’ai donc repris et aménagé mon business plan».

À Lyon le 27 juin 2012, Laurence a gagné le prix Ambition de Croissance d’Action’elles.
J’ai gagné un prix car mon projet est innovant, cela m’a fait très plaisir bien sur !
À mon retour, j’ai installé mon trophée à l’accueil de l’Établisienne. Une statue qui va très bien dans ce lieu et pour cause elle est en bois !
Quand j’ai une question, j’explique l’origine de cet objet. Tout le monde trouve la sculpture très belle, explique Laurence en souriant.

D’un concours à l’autre
Très contente d’avoir osé ce concours, Laurence explique que de connaitre déjà le réseau Action’elles est engageant. D’avoir gagné lui a donné confiance en elle et l’a motivé pour tenter d’autres concours. « Je suis actuellement en train de remplir un dossier « Créatrice d’avenir » pour la seconde édition du prix de l’entrepreneuriat féminin en Île-de-France http://www.iledefranceactive.fr/ .

«Ce sont à peu près les mêmes questions, j’adapte mon dossier Action’elles».

L’année prochaine, elle laisse la place à d’autres Action’elles pour le concours, mais reste à leur disposition pour répondre aux questions et bien sûr pour les accueillir à l’Établisienne !


Propos recueillis par Nathalie Froissart atoutSens octobre 2013