Cheffe d’entreprise : 3 bonnes raisons d’oser prendre des vacances

Quand on a travaillé dur pour monter sa propre entreprise, on ne veut parfois plus la lâcher. Peur de voir son chiffre d’affaires s’écrouler si on s’absente quelques jours, ou sa to-do-list qui déborde : il y a de nombreuses raisons qui peuvent nous empêcher de débrayer.

La preuve : cet été, seuls 40% des entrepreneurs prendront une période supérieure ou égale à huit jours de congés, et 12% ne prendront pas du tout de vacances. Pourtant, oser prendre des vacances quand on est cheffe d’entreprise, ça fait du bien, et ça peut même être bon pour le business.

Anne Vast / Publié le 19 juillet 2022 à 11h

Entrepreneures, il est temps de parler d'argent !

Créer une entreprise : c’est épuisant physiquement et moralement

On est toutes d’accord sur un point : créer une entreprise, même si c’est très stimulant, c’est épuisant physiquement et moralement.

Selon un sondage porté par Vistaprint, 38% des porteurs de projet, hommes ou femmes, disent avoir physiquement été affecté par leur activité. Avec l’augmentation des responsabilités, la peur des résultats, 59% avouent avoir déjà souffert de troubles du sommeil, directement liés à la gestion de la société, et 57% ont vu leur niveau d’anxiété augmenter depuis leur changement de statut.

Autre problème récurrent : la peur de partir en vacances. Là où notre patron nous imposait de prendre nos congés payés, c’est maintenant nous la boss et on doit gérer son emploi du temps.

guillemet 5Sous pression, ce sont souvent les congés qui sautent.

Pourtant, il y a de très bonnes raisons de prendre des vacances quand on est cheffe d’entreprise. En voici trois.

Raison n°1 : Débrayer pour gagner en productivité

À la question "comment vous sentez-vous au retour de vacances ?", les entrepreneures sont unanimes : elles répondent à 80% plus énergiques, à 72% plus créatives, à 68% plus productives et à 57% plus patientes. 

Les sportifs de haut niveau, comme les marathoniens par exemple, le savent : le repos fait partie intégrante de l’entrainement.

guillemet 5En effet, c’est parce qu’on a su ralentir à un moment (voire carrément s’arrêter !), que l’on peut repartir en trombe.

Pas étonnant donc que la rentrée rime souvent avec nouveaux projets. Plus reposée, on gagne en productivité.

Raison n°2 : Partir pour apprendre à déléguer

Qui n’a jamais dit que sa boîte était un peu comme son bébé ? Un bébé qu’on peut avoir du mal à lâcher. En phase de création, ou lors des premières années d’activités, les cheffes d’entreprise veulent tout gérer toute seule : communication, commercial, relation fournisseurs, comptabilité, et pourquoi pas la livraison et le SAV !

Par économie ou par fierté mal placée, on fait en sorte d’être absolument indispensable à notre entreprise, mais ne serait-ce pas contreproductif à long terme ? Car, comme chaque humain normalement constitué, nous n’avons que deux bras, un seul cerveau et 24 heures dans notre journée.

guillemet 5Aussi, une fois au taquet de nos capacités, la seule façon de continuer à se développer et de dé-lé-guer !

Rien que l’idée fait frémir : déléguer, ou accepter de ne pas avoir l’œil sur tout, partout, tout le temps. C’est un cap difficile et pourtant important à passer pour les cheffes d’entreprise et les vacances sont le moment idéal pour tester une nouvelle organisation.

Pour bien déléguer, il faut d’abord anticiper : trouver les bonnes compétences en interne ou aller les chercher, préparer une liste de tâches et un process, et enfin communiquer sur les objectifs de manière à ce que la personne qui se voit confier le travail sache ce que l'on attend d'elle.

Il ne reste plus qu’à faire tes valises !

Raison n°3 : Breaker pour trouver de nouvelles idées

Appelle ça comme tu veux : prendre du recul, changer de perspective, lever la tête du guidon… Le résultat est le même : en vacances, on voit les choses différemment.

guillemet 5Quand on a porté un projet d’entreprise pendant des mois, voire des années, il est plus que nécessaire de s’extraire de son quotidien pour se ressourcer.

En vacances, on peut prendre le temps de questionner les process à tête reposée, réfléchir à une nouvelle offre de service, s’inspirer des concepts ou des personnes qu’on rencontre, le tout s’en même s’en rendre compte.

guillemet 5Les congés te permettent de mieux comprendre quels combats méritent d’être menés et quelles idées doivent finalement être abandonnées.

On fait le vide et on trie, prêt à accueillir de nouveaux défis à la rentrée.

Prendre des vacances quand on est cheffe d’entreprise mode d’emploi

Maintenant que tu es convaincue des bienfaits des congés, voici comment les prendre sans stresser.

Le maître mot est l’anticipation ! 

N’hésite pas à bloquer tes congés bien en amont, préviens tes clients et tes collaborateurs, le plus tôt ils seront prévenus, le plus facile ça sera de s’organiser. Forme tes équipes à gérer les situations qui pourraient survenir en ton absence et fais leur confiance. Enfin, débraye « pour de vrai », sans notifications incessantes ni mails envoyés depuis ton transat, tout cela peut attendre ton retour. Et n’oublie pas de mettre de la crème solaire ? Bel été !